Pour qui? Pour quoi?


A peine arrivée, j'ai eu envie de rédiger et d'illustrer nos découvertes et notre nouvelle vie. Pour ceux que ça intéresse, mais aussi pour nous, des fois que nos mémoires nous jouent des tours.

mercredi 30 janvier 2013

Bas les masques !


264 ce matin. 264 quoi, je ne sais pas, mais 264 signifie "lourdement pollué, mieux vaut rester à la maison". C'est décidé je vais rester à la maison. Hier, c'était mieux, je suis sortie pour photographier des modèles de masques que beaucoup de gens portent. Que peut-on y faire, sinon justement s'y faire?


Depuis chez nous, ce matin. Si si, il y a des maisons perdues
dans la brume









On peut aussi paniquer en allant régulièrement voir sur le site officiel http://www.semc.gov.cn/aqi/home/English.aspx . On peut remercier le ciel de n'être plus un enfant en bas âge et s'accrocher pour qu'un coup de vent balaie tout ça avant que nous n'atteignions le vénérable âge mûr.

Un piéton prudent
















Différents modèles de masques



































Je pourrais être reconnaissante de ne pas habiter plus au nord, à Beijing, ou dans le triangle diabolique Shijiazhuang, Handan, Baoding, toutes trois dans la province du Hebei.

La province de Hebei qui entoure Beijing
Les raisons d'une telle pollution? Question difficile et des réponses parfois scientifiques, parfois fantaisistes :
  • pas assez de vent, 
  • trop de voitures qui n'avancent plus dans les bouchons générés par la brume polluée, 
  • (dans le Hebei et à Beijing) des montagnes sur 3 côtés et le désert juste à côté, 
  • (dans le nord en général) les gens se chauffent trop donc trop d'émissions de charbon, 
  • et la médaille d'or des explications : les Russes qui polluent beaucoup trop !
On peut faire peur
On peut aussi trouver le soleil voilé de fin de journée plutôt magique

1 commentaire:

  1. Ce monsieur est terrifiant avec son masque: on dirait Dark Vador!

    RépondreSupprimer