Pour qui? Pour quoi?


A peine arrivée, j'ai eu envie de rédiger et d'illustrer nos découvertes et notre nouvelle vie. Pour ceux que ça intéresse, mais aussi pour nous, des fois que nos mémoires nous jouent des tours.

mardi 10 avril 2012

Chongqing 重庆

Située entre le Yangtze (sur la photo) et la rivière Jialing.
Plusieurs funiculaires pour relier deux rives

... mais aussi des ponts déjà construits et d'autres à venir

video

De Chongquing, je ne connaissais presque rien. Sauf que j'en avais parlé dans un billet La main d’œuvre bon marché appartient au passé écrit en juin 2011. Et un film, La Stella que non c'è (L'étoile imaginaire) de Gianni Amelio (2007), m'avait baladé dans cette région qui avait l'air pas trop sympathique. Extrait.


C'est quand même bien peu pour la plus grande municipalité de Chine !
La municipalité autonome de Chongqing
longtemps une des principales villes de la province intérieure
du Sichuan (la grande province à l'ouest qui touche le Tibet)

Alors que les trois autres municipalités chinoises, Shanghai, Pékin et Tianjin, sont situées dans l'est du pays et existaient avant la proclamation de la République populaire, la municipalité de Chonqqing a été créée en 1997 afin qu'elle devienne un pôle économique majeur de la Chine intérieure et pour gérer le relogement des personnes déplacées par la mise en eau du barrage des Trois-Gorges. La municipalité dépend directement de la direction centrale du Parti communiste chinois.



C'est sûr que 32 millions de gens, il faut les caser,
donc construire haut et serré.
Comme le terrain est montagneux, l'impression
d'entassement est encore accentuée

















Selon un article de juillet 2010 de l'agence officielle Xinhua, la municipalité a une population de 32,8 millions d'habitants, dont 23,3 millions d'agriculteurs (plus de 70 % de la population), ce qui peut faire dire à certains qu'il s'agit de la "plus grande ville du monde". Les migrants non enregistrés étaient estimés à 8,8 millions de personnes.


Nous sommes étonnés de voir des nombreuses personnes
sillonner le centre ville avec une perche en bambou et des
morceaux de corde enroulés autour...





















... jusqu'à que nous réalisions qu'ils (ou elles)
attendent du travail. C'est alors que nous
constatons qu'il n'y a quasi pas de vélos
et que les transports de marchandises se font
grâce à ces perches. Forcément dans une ville
en pente, et je sais de quoi je parle !

Aujourd’hui, Chongqing est l’une des villes qui croît le plus vite au monde. Après avoir développé l’est du pays, le gouvernement chinois a décidé de donner un coup d’accélérateur aux provinces occidentales. Il crée ici, dans ce qui doit devenir le Chicago de la Chine, la porte vers l’Ouest. Le gouvernement a lancé en juin 2010 une zone économique spéciale de 1 200km2. Baptisée Liangjiang (les deux fleuves), car située entre le Yangtze et la rivière Jialing, elle doit dynamiser les régions alentour, représentant un marché de 240 millions de personnes, loin devant le delta de la rivière des Perles (Shanghai et environs). Dès 2010, les capacités d’accueil de l’aéroport ont été multipliées par cinq, les lignes de métro développées, huit ponts supplémentaires traverseront les deux fleuves de la ville, de nouvelles zones industrielles auront été créées. Son aéroport contiendra trois terminaux et trois pistes dès 2015. Ah la Chine... !

C'est sûr que quand on a de telles ambitions,
il faut offrir des "marques". Ici, au centre du centre-ville,
les marques de luxe se suivent et se ressemblent.

Sur la même place, le même jour, on sait qu'on est en Chine
en regardant l'alignée au cordeau de bouteilles d'eau et de tables
pour des enfants qui donnent un spectacle.

La municipalité est à la fois un grand port fluvial et un centre commercial, industriel et culturel très important de la Chine tout entière. Depuis la création de la nouvelle zone de Liangjiang, de nombreuses grandes sociétés internationales ce sont récemment installées à Chongqing dont 54 sociétés du TOP 500 mondial (ex. HP, Cisco, Siemens, Lafarge etc., 160 en total). L'industrie de la haute technologie devient de plus en plus importante dans l'économie à Chongqing, vis-à-vis de son industrie traditionnelle d'automobile. Cependant, cette région a un développement industriel qui égale à peine celui de la côte est et 60 % de la population chinoise la plus démunie vit dans cette partie du pays.

L'électricité est encore plus compliquée
qu'à Shanghai
Ici aussi, c'est le centre ville, mais pas
d'Armani ou d'Oméga en vue




Dans chaque appartement, il y a du monde,
pas de lit froid ici !
Ces gens qui se divertissent au bord de la rivière
dans une eau très brune nous ont rappelé des photos
prises en Inde

Trois couches : le temple, les vieilles maisons
et les nouvelles bâtisses
Le temple Luohan entouré de constructions

Même si les panneaux donnent des indications
dans notre écriture, nous ne sommes pas très avancés.
Petite précision : cette information se trouve à "Minzu Road"

Après le massacre perpétré à Nankin pendant la guerre sino-japonaise par l'armée impériale japonaise, Chongqing devint provisoirement le siège du gouvernement de la République de Chine et de son gouvernement du Guomindang. Elle détient le titre de la ville la plus bombardée de la guerre avec plus de 5000 bombardements faits par l'aviation japonaise et ayant entraîné la mort de plusieurs dizaines de milliers de civils. Plus de 3 000 tonnes de bombes furent larguées sur la ville entre 1939 et 1942.

On le voit, une histoire récente mouvementée, en plus d'un climat que personne n'envie. Chongqing est fréquemment embrumée et en juillet-août la touffeur estivale lui vaut de figurer parmi les trois "fournaises" chinoises aux côtés de Wuhan et Nanjing. Pourtant, c'est une ville agréable où il a l'air de faire bon vivre.

Non, ce n'est pas de la ficelle qui sort de sa machine infernale,
mais une sorte de gourmandise

Dans le parc Pipa Shan, d'où la vue sur la ville est splendide, des occupations chinoises traditionnelles en ce jour de nettoyage des tombes :

video

Ce parc est prisé des gens qui sortent leur oiseau, celui qui chante, pendant qu'ils jouent au mahjong ou aux cartes.

video

Je me suis beaucoup amusée à regarder les feux verts. Et qu'on aille pas me dire qu'un rien m'amuse...

video


1 commentaire:

  1. Oh les oiseaux en tout cas ont l'air d'apprécier leur environnement!! C'est étonnant: certaines images me font presque flipper tellement les constructions sont hautes et imposantes, et d'autres images me transmettent un sentiment bien plus positif et agréable sur l'atmosphère qui peut régner dans cette simple bourgade ;-)....hum... difficile de se faire une idée...

    RépondreSupprimer