Pour qui? Pour quoi?


A peine arrivée, j'ai eu envie de rédiger et d'illustrer nos découvertes et notre nouvelle vie. Pour ceux que ça intéresse, mais aussi pour nous, des fois que nos mémoires nous jouent des tours.

vendredi 25 octobre 2013

Dunhuang


"À l'origine poste de contrôle de la route de la soie, elle est située à l'est du désert du Taklamakan, près de la jonction des deux pistes caravanières qui contournaient ce désert, l'une par le nord, l'autre par le sud, en provenance d'Asie centrale." Décidément, on ne s'éloigne pas de la route de la soie pendant ce voyage.

En haut du couloir du Gansu dans le désert de Gobi
(et à l'est du Taklamakan, que de sable...)
Au sens propre, le mot « gobi » (prononcé gov)
désigne en mongol un territoire semi-aride
en forme de grande cuvette
Dunhuang, j'en avais vu des photos quasi à notre arrivée en Chine, une pub pour un hôtel qui avait l'air enchanteur dans son écrin de sable. Je ne savais pas où se trouvait l'endroit à l'époque, mais j'avais immédiatement été tentée. Et puis, vu la grandeur du pays, les tentations sont multiples et je l'avais presque oublié. Mais pas tout à fait.... Dunhuang était sur notre chemin du retour, pour autant d'être prêts à entamer un détour de quelque 700 km, distance microscopique par ici.

La Source Croissant de Lune
Dunhuang a tenu toutes ses promesses, rien que pour les dunes "Mingsha chantant" (40 km d'est en ouest et 20 km du nord au sud) dominant la "Source Croissant de Lune". A la conquête de l'une d'entre elles et à une promenade à dos de chameau, nous avons ajouté une promenade à vélo.

video

Photo de ma souriante monture après l'effort
J'aurais pu passer mon court séjour à contempler le sable. Mais il y avait un bout de la Grande Muraille qui m'attirait. La Muraille, je l'avais vue au nord de Beijing, je savais que dans sa partie ouest elle était partiellement ensevelie par le désert.

Plus que partiellement ensevelie, il ne reste pas grand chose
de l'ouvrage majestueux

Notre voyage en ligne droite nous a conduit jusqu'à
Yandan National Park
Yadan National Park, une réserve protégée sur  400 km2
qui ressemble à une oeuvre d'art abstrait, le produit de
l'érosion d'un lac disparu il y a des millions d'années.
Parce que, sur le chemin du retour, nous avons passé par une série de grottes recelant des peintures vues à la lampe de poche, j'ai fait l'impasse le lendemain sur les grottes de Mogao. Je n'aurais pas dû, je lis que c'est grâce à leur découverte que Dunhuang est connu du monde entier (il s'agit un des premiers ouvrages imprimés de l'histoire de l'humanité, le Soutra du Diamant, daté de 868 après J.-C. pour les curieux.) Au lieu de cela, j'ai regardé les dunes depuis mon hôtel... tant pis!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire