Pour qui? Pour quoi?


A peine arrivée, j'ai eu envie de rédiger et d'illustrer nos découvertes et notre nouvelle vie. Pour ceux que ça intéresse, mais aussi pour nous, des fois que nos mémoires nous jouent des tours.

mercredi 24 avril 2013

Huîtres et champagne à gogo


Je ne cours pas après les events internationaux, j'aime bien me savoir en Chine plutôt que dans une bulle. Cependant, il m'arrive de réaliser que j'habite à Shanghai et que cette ville cosmopolite est l'endroit où les étrangers viennent prendre une tranche de Chine et où les Chinois, principalement des provinces, viennent se frotter aux étrangers. Il n'est d'ailleurs pas rare que l'on nous demande de poser sur des photos. C'est pour cette raison, pour me rappeler que Shanghai a aussi cette vocation, que j'ai accepté d'aller au "Shanghai Oyster Festival" deuxième du nom. Aussi parce que j'avais l'occasion d'être en agréable compagnie.


Ce festival avait lieu aux Cool Docks II, c'est un bon prétexte pour parler de cet endroit étonnant. Nous y étions allés en 2011 pour la première fois, c'était tout vide. Ce qui était annoncé comme le nouveau quartier à la mode était un rassemblement de restaurants dans un quartier sans grand intérêt, sans station de métro à proximité, accessible en taxi, mais difficile d'en repartir parce que les taxis ne traînaient pas dans le coin, forcément puisque les clients étaient rares. Idem en été 2012. Ce complexe a été construit sur les décombres des docks de Shiliupu, au bord du Huang Pu, au sud du Bund. Les investisseurs se sont précipités dessus juste avant l'Expo 2010 pour en faire un complexe mélangeant architecture traditionnelle (des shikumen) et modernisme autour d'une place avec fontaine. La première vague d'établissements a été modifiée, certains sont restés alors que d'autres se sont déplacés vers des endroits plus fréquentés et d'autres ont dû fermer leurs portes. Il semble pourtant qu'avec le développement de Cool Docks II et le dynamisme de certains commerçants, notamment en créant une plage artificielle au bord de la rivière et de nombreux festivals, le quartier commence à s'envoler. Les Cool Docks vont peut-être devenir cool.

Cool Docks I avec fontaine

Une jolie vue, mais pas le 20 avril 2013
Cool Docks II
Des bars qui n'attendent que les clients
La plage artificielle



























Lors de ce festival, tout a commencé de manière très civilisée : faire la queue pour sa flûte de champagne, attendre en ligne serrée pour deux ou trois huîtres préparées selon différentes recettes par différents restaurants du coin. Recommencer...

Huîtres cachées sous des rondelles de pomme
Et soudain, on a vu les filets d'huîtres prendre place sur les tables, les clients sortant gants et couteaux alors que d'autres allaient chercher des bouteilles. En quelques minutes, le festival est devenu une kermesse, les groupes se sont mélangés sur fond musical. Les Chinois témoignaient d'une grande agilité et rapidité à ouvrir les coquilles, un peu étonnés lorsque Fred leur montrait une petite cicatrice au bas du pouce causée par un glissement de couteau il y a quelques années. 




















Pourtant, ce n'est pas la pitié qui nous a valu de nous faire de nouveaux amis. Non, arrivés tôt à la manifestation, nous avons eu le plaisir de nous positionner exactement sous un chauffage à gaz. Avec le froid et la pluie, les chauffages ont été bien agréables.

video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire