Pour qui? Pour quoi?


A peine arrivée, j'ai eu envie de rédiger et d'illustrer nos découvertes et notre nouvelle vie. Pour ceux que ça intéresse, mais aussi pour nous, des fois que nos mémoires nous jouent des tours.

samedi 19 avril 2014

Sortie de boîte

Faire ou ne pas faire une page sur un événement insipide et banal alors que le monde gronde, tonne, fume et tempête me semblait hors propos. Et puis, non, soyons léger en ce samedi de Pâques; ce qui n'empêche pas un petit coup de cafard, un des nombreux qui nous attendent. 

Sortir en groupe, c'est se goinfrer...

... de petites bêtes !

Une sortie d'entreprise en Chine n'a rien à voir avec une sortie d'entreprise en Suisse. De ce que je me souviens... endroit charmant, plutôt proche de l'entreprise, des collègues enthousiastes, des collègues fatalistes ("je ne voudrais pas qu'on prenne mal mon absence") ou opportunistes ("on ne peut pas refuser une bouffe à l’œil, non?") ou absents (mais excusés), on trinque avec tout le monde, puis on se colle à quelques collègues qu'on côtoie au quotidien. 

En visite guidée
Ici, c'est différent. Jusqu'en 2012, l'entreprise qui emploie Fred organisait une sortie par an avec les employés et leurs familles. Nous avons loupé ces sorties car elles avaient lieu autour de Noël et que nous étions absents. Mais j'étais soufflée par le type d'escapades, Hainan au bord de la mer, Yunnan dans les montagnes, 3-4jours aux frais de la princesse. Depuis, on a resserré les budgets, les sorties ont lieu sur un week-end sans les familles, "dans les environs", je ne connaissais que par procuration. 

Faire la connaissance de petites filles...
... incroyablement souples





















Cette fois, fête d'adieu, les familles ont été invitées, les collègues ont choisi l'endroit et j'ai participé. Trois heures trente de TGV pour aller dans le Shandong, visites culturelles (Qufu et Taishan) et KTV (karaoké) en soirée. J'ai aimé le genre. Informel, généreux, une réelle envie de partage et d'échanges, la religion, la famille, les valeurs, l'ici et l'ailleurs, l'histoire, tout y passe quand on marche côte à côte, des échanges de préférences des unes et des autres quand on mange du même plat, les goûts musicaux et les fous-rires au KTV. En anglais, en allemand, en chinois, avec les mains, avec le cœur...

video
 On n'échappe pas aux discours...

video
... suivis de bons vœux, d'une table à l'autre,
cul sec, on montre le résultat,   gan bei 干杯 !

video
 Et les règles d'un jeu familial.
Mais pas de video du karaoké !

En Chine on devient vite hao peng you (好朋友, bons amis), un week-end comme celui que nous avons passé avec eux, c'est un moment de grâce, un exercice de team-building efficace.


2 commentaires: