Pour qui? Pour quoi?


A peine arrivée, j'ai eu envie de rédiger et d'illustrer nos découvertes et notre nouvelle vie. Pour ceux que ça intéresse, mais aussi pour nous, des fois que nos mémoires nous jouent des tours.

lundi 2 décembre 2013

SIDA, vu de la Chine


Voici un large extrait de ce qu'a publié Xinhua (Agence Chine Nouvelle) à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA :

" Le président chinois Xi Jinping a appelé à la prévention légale et scientifique et au contrôle du VIH/SIDA ainsi qu'à divers soutiens sociaux aux porteurs et malades du SIDA. [...] Selon M. Xi, la prévention et le contrôle du SIDA concernent la vie et la santé du peuple ainsi que l'harmonie et la stabilité sociales, et constituent une responsabilité inévitable du Parti et du gouvernement chinois. Le président chinois a exhorté le Parti et les organes gouvernementaux à tous niveaux à intensifier la lutte contre le VIH/SIDA. M. Xi a mis l'accent sur la prévention légale et scientifique et sur le contrôle de la maladie, ainsi que sur la mise en œuvre des politiques de soutien, appelant le public à éliminer la discrimination et à aider à fournir un traitement et un soutien rapides et efficaces aux porteurs du VIH et malades du SIDA. Commentant un rapport soumis par le Comité du Parti communiste chinois (PCC) pour la municipalité de Beijing sur son travail de lutte contre le SIDA, M. Xi a fait l'éloge des progrès de la capitale à cet égard et a exhorté le gouvernement municipal à faire consciencieusement le bilan de son expérience afin de réaliser de nouveaux progrès. [...] "
Nous voilà bien avancés. Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, n'a pas été en reste puisqu'il a " [...] adressé une lettre aux médecins et infirmiers de l’Hôpital You'an de Beijing, un des hôpitaux piliers dans la lutte contre le SIDA, pour les remercier de leurs inlassables travaux et en même temps encourager les séropositifs à continuer de lutter contre cette maladie."

Mon quotidien nous baigne dans un océan de chiffres, entre autres : " A Shanghai, 96% des nouveaux cas sont dus à des rapports non-protégés, dont 60 % dans des relations homosexuelles." Plus loin, je lis que les migrants sont les principaux touchés, alors que les locaux semblent mieux savoir se protéger puisque les taux baissent. Pourtant, les responsables du Planning familial le disent, on se protège moins. Allez savoir...


Il y a quelques temps, j'avais posé la question " Parle-t-on du SIDA dans les écoles ? " Je n'ai reçu que des regards étonnés. Encore une question idiote ! Il me semblerait plus logique d'informer les gosses des risques et des moyens de les éviter plutôt qu'appeler à soutenir les malades et encourager ces derniers à continuer de lutter. L'un n'empêchant pas l'autre !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire