Pour qui? Pour quoi?


A peine arrivée, j'ai eu envie de rédiger et d'illustrer nos découvertes et notre nouvelle vie. Pour ceux que ça intéresse, mais aussi pour nous, des fois que nos mémoires nous jouent des tours.

mercredi 2 novembre 2011

On vote !

Une des premieres critiques que le monde occidental porte sur la Chine est en relation avec son manque de démocratie. Cela fait un bon moment, allez, soyons fous, depuis notre arrivée, que je me demande ce qu'est, ou pourrait être, une vraie démocratie. De mes recherches, je garde en tête les aspects suivants :


  • La démocratie permet a 51% d'une population d'opprimer légitimement les 49% restants. En soit, la démocratie n'est pas une garantie de societé egalitaire mais plutot le contraire comme certaines statistiques peuvent le prouver.  
  • Comme des statistiques le montrent la démocratie n'est pas gage d’égalité sociale, mais a plutôt tendance a agrandir les écarts entre riches et pauvres.
    Pourcentage de la population d'un pays sous le seuil de pauvreté :
    Chine (communisme): 10%
    USA (démocratie): 12.7%
    Royaume Uni (démocratie): 20%
  • La démocratie représente l’intérêt des personnes dans le court terme et non pas l’intérêt de la nation pour le long terme. La démocratie est le reflet de la pensée égoïste et à court terme de la population.
  • La démocratie crée un certain désordre en ce sens qu'elle additionne les souhaits et actions de tous les individus. Lorsque tout est à faire, ce désordre peut être, économiquement parlant, perturbateur. 

Statue de Zhou Enlai, homme politique chinois (1898 - 1976),
Ministre des Affaires étrangères de 1949 à 1958

La politique chinoise de ces dernières années a été orientée pour l’amélioration de la vie de l'ensemble de la population chinoise. Les dirigeants chinois ont manifestement adhéré jusqu'à présent à la théorie selon laquelle un développement économique rapide réclame un gouvernement fort. En même temps, ils sont persuadés que ce déni de démocratie ne peut s'acheter dans l'opinion qu'avec une croissance économique rapide.

Karl Marx et Friedrich Engels
en bonne place au nord de Fuxing Park

La nouvelle classe moyenne qui voyage va nécessairement comparer et juger et ces comparaisons et jugements n'iront pas forcément en faveur du régime. Dépendre essentiellement de clients étrangers est une sorte de vulnérabilité. Les dirigeants chinois auront tôt ou tard à affronter la question de la transition démocratique (on parle de 2012). Leur seul choix est celui du moment. Doivent-ils attendre d'avoir atteint un certain seuil de développement, tout en risquant que la transition se produise de façon spontanée et dévastatrice bien avant ce seuil ? Ou doivent-ils entreprendre une transition progressive dès aujourd'hui, quitte à ralentir un peu le rythme de croissance mais en économisant le coût d'une grave et longue crise politique ? Ce besoin d'amorcer la transition n'est-il pas derrière les allusions récentes et très explicites du Premier ministre, Wen Jiabao, à plus d'ouverture démocratique ?


« Le coeur du système politique chinois est constitué
par le Congrès du Peuple, la coopération multi-partite sous la direction du PCC,
le système politique de consultation, et le système d’autonomie régionale
pour les groupes ethniques.
La clé du développement de la politique socialiste démocratique
est d’adhérer et de développer tous ces systèmes. »
Hu Jintao

Forcément nous sommes en décalage quand nous recevons nos jolies enveloppes de vote depuis notre commune. Pas seulement par rapport aux habitudes chinoises, mais aussi par rapport à d'autres nationalités qui s'étonnent de notre "privilège". La première, arrivée à l'automne 2010 a retenu toute notre attention :


video

Après, ça s'est un peu gâté. La fois suivante, nous avons reçu nos enveloppes juste après la votation. La fois d'après, nous avons bien reçu notre courrier dans les délais, mais la votation avait été annulée entretemps.

Il était donc devenu urgent de s'inscrire pour le vote électronique. Oh, mais on ne rigole plus... Il faut soit s'inscrire en personne sur place en Suisse ou au consulat mais en faisant appel à un avocat pour valider notre identité. Lors d'un retour dans notre patrie bien-aimée, nous avons décidé de nous inscrire en personne.
En démocratie, il faut du temps, beaucoup de temps, pas seulement pour que les idées passent, mais aussi pour que les coordonnées soient transmises. En démocratie, il faut aussi que les sujets soient simples, oui/non, c'est possible, mais quand il s'agit d'élections avec panachage et biffage, l'électronique n'existe plus. En résumé, on vote, c'est sûr, mais pas quand on veut, seulement quand on peut, et encore!

Certaines personnes le savent déjà, j'envisage une reconversion à mon retour de Chine, je serai dictateur!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire