Pour qui? Pour quoi?


A peine arrivée, j'ai eu envie de rédiger et d'illustrer nos découvertes et notre nouvelle vie. Pour ceux que ça intéresse, mais aussi pour nous, des fois que nos mémoires nous jouent des tours.

dimanche 15 janvier 2012

Métro : les contrôles vont disparaître



Au moment de passer au contrôle

Le comité de la Conférence Consultative Politique du Peuple Chinois de Shanghai s'est retrouvé toute la semaine pour discuter de notre belle ville.

Avant que les discours ne commencent, c'est un nouveau membre qui a fait la une des journaux :

On voit que le joueur de basketball Yao Ming
prend son rôle très au sérieux (photo Shanghai Daily)

Mais je m'égare déjà et je n'ai pas encore commencé de parler de sécurité! Je m'y mets.

Je n'ai pas suivi tous les sujets abordés par le comité, manque de temps, manque d'intérêt. Il y en a toutefois un qui a attiré toute mon attention. Un membre du comité, Zang Zhinian, l'a dit clairement :

"Il y a des moments où les contrôles de sécurité n'ont aucune fonction parce ce que les inspecteurs dorment devant leur écran."

Ah, lui aussi, il a constaté ce dysfonctionnement! Voici comment cela se passe habituellement, ici à la station du Xujiahui :

video 

Un test m'avait d'ailleurs fait sourire, le voici adapté en français.

Test publié dans Time Out Shanghai N° 17, May 2011

Le comité a donc décidé d'envisager la suppression de tels contrôles et de les remplacer par des contrôles aléatoires manuels et à l'aide de chiens renifleurs de liquides inflammables. Pas encore de date, mais une intense réflexion. Le système actuel, introduit pour l'Expo 2010, est cher et il n'y a que 30% de la population qui se fait contrôler dans les quelque 300 stations. Aux heures de pointe, il représente en outre un sérieux obstacle et une bonne cause d'embouteillage.

Rien à signaler

Nous sommes plusieurs à pouvoir certifier que certains contrôleurs dorment, et pas forcément le soir tard ou le matin tôt. Il y a aussi des contrôleurs zélés, voire carrément agressifs, qui s'attaquent aux passagers récalcitrants. D'ailleurs 22 inspecteurs ont été renvoyés en 2011 pour avoir dormi ou frappé des gens, 74 autres ont été envoyé en formation pour corriger ces mêmes fautes. Des villes comparables comme Tokyo et Moscou n'ont pas de tels contrôles.

Franchement, nous avions pensé que ces contrôles allaient s'arrêter avec la fermeture de l'Expo, que c'était une mesure temporaire comme les contrôles des papiers aux abords de la ville, l'interdiction de vendre des couteaux ou des DVD piratés et la disparition des motos à essence. Notamment. Avec le retour des motos, des DVD et des couteaux, nous n'avons toutefois pas constaté un retour de fluidité dans les stations de métro.



2 commentaires:

  1. Au premier abord, on se dit que c'est drôlement stricte ces contrôles, c'est impressionnant en voyant toutes les machineries et contrôleurs. Puis quand on voit ta petite video ou lorsqu'on lit le petit test, on voit que c'est assez du folklore! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Oui, c'est vrai que quand on arrive en Chine, on peut être impressionné par tous ces policiers, gardes, contrôleurs, ..., en uniforme. On se dit ouhlala, le pays est drôlement fliqué. Et puis on les voit discuter, aider, rigoler, dormir et on n'a plus tellement peur... Ils y a juste les militaires qui restent sérieux et éveillés en toute circonstance.

    RépondreSupprimer