Pour qui? Pour quoi?


A peine arrivée, j'ai eu envie de rédiger et d'illustrer nos découvertes et notre nouvelle vie. Pour ceux que ça intéresse, mais aussi pour nous, des fois que nos mémoires nous jouent des tours.

jeudi 22 septembre 2011

Quand c'est pas l'heure, c'est pas l'heure

Ce titre m'a poursuivie toute la journée d'hier après la lecture d'une brève. Je sais que je l'aurais dit ainsi, mais les écrits restent, on n'écrit pas n'mporte quoi. Et sur Google, voilà que je trouve cette formule qui me rappelle mon papa parce qu'il l'utilisait souvent et qui correspond bien à cette histoire.

Avertissement : il n'y a pas de lien entre histoires et illustrations, sinon le titre.

Des histoires glauques de gens qui pètent les plombs et massacrent des pauvres innocents qui ont eu le malheur de les énerver, on en lit tous les jours. Quand le Chinois s'énerve, il n'y met pas les formes.

Une femme a été attaquée par son ex-mari à la suite d'une querelle au sujet des études de leur fils.

Ah, un fils et unique en plus, je suppose. Il sera professeur. Non, homme d'affaires. Je me demande en écrivant cela quelles sont les professions qui font rêver en Chine. Avec le nombre de publicités de MBA (master in business administration) et l'attrait de l'argent, je dirais au pif les affaires.

La femme, dans la trentaine, a été trouvée abandonnée devant l'entrée de son appartement dans le district de Songjiang.
Des témoins révèlent qu'après l'attaque, l'homme a sauté dans une rivière pour se suicider, mais la rivière n'était pas assez profonde.

Il n'allait quand même s'en tirer comme ça, le mari. J'aurais bien voulu voir sa tête, sauter pour un suicide et hop, tu as de l'eau jusqu'aux genoux. En tous cas, on ne pourra pas l'accuser d'avoir prémédité son coup, il aurait vérifié ce détail. Mais ce n'est pas tout.

Alors l'homme est sorti de l'eau et s'est poignardé dans le ventre à deux reprises avant de sauter à nouveau à l'eau. Mais il a été sauvé par la police qui arrivait sur les lieux. Qui a emmené l'homme et la femme à l'hôpital.

Et l'enfant dans tout ça, il a failli n'être ni professeur, ni homme d'affaires. Plutôt orphelin. Mais ce n'était pas son heure non plus.

Pause image.

Nous sommes régulièrement amusés par des scènes telles
que celle-ci. On installe un nouveau câble.
On pourrait s'imaginer une rue fermée et la circulation déviée. Penses-tu!

video



Mais ce n'est pas tellement ce qui nous a surpris.
Non, observons les détails...

L'ouvrier a fixé son échelle... aux autres câbles.
Mais c'est pas tout.
 

L'échelle ne touche pas le sol.

Agrandissement.
Il faut revoir la vidéo pour la vue d'ensemble.



Une autre jour en face de chez nous.
Un ouvrier dans un plat de câble à l'arabbiata

Pour eux, comme pour beaucoup d'autres leur heure n'est pas encore arrivée.

Un autre gars l'a également échappé belle, espérons-le. Sur la même page du journal. Il est tombé du 26ème étage d'un bâtiment en construction, dans le district de Jiading cette fois. Mais il n'est tombé que... jusqu’au 25ème étage grâce (c'est le journal qui le dit) à une barre de fer qui lui a transpercé l'abdomen. Ses collègues l'ont retrouvé suspendu dans le vide. Il est à l'hôpital dans un état critique.


Pour lui, c'est juste l'heure de la sieste qui est arrivée

2 commentaires:

  1. Mais c'est quoi cette échelle qui ne pose pas par terre???!! N'importe quoi! Tsssss...

    RépondreSupprimer
  2. ... et qui ne tient qu'à quelques fils électriques. Tout un spectacle!

    RépondreSupprimer