Pour qui? Pour quoi?


A peine arrivée, j'ai eu envie de rédiger et d'illustrer nos découvertes et notre nouvelle vie. Pour ceux que ça intéresse, mais aussi pour nous, des fois que nos mémoires nous jouent des tours.

samedi 13 août 2011

08.08 : Un mariage chinois


Bon, je sais, ce sujet, le mariage, je l'ai déjà touché du bout des doigts :
Alors ne tournons plus autour du pot, cette fois c'est vraiment d'un mariage qu'il est question, un vrai auquel nous sommes invités. Enfin, quand je dis "NOUS sommes invités", ce n'est pas clair au départ. Fred, ça oui, avec son acolyte Johnny. Mais moi? ben... il faut voir, il faut demander. L'invitation étant arrivée moins d'une semaine avant la cérémonie, il y a urgence à clarifier la chose. Duplex quotidiens entre les US et la Chine, quelques énervements, et la réponse arrive mercredi : ils sont flattés que je souhaite y assister.

Ce sont eux qui se marient, je ne connais même pas leurs noms!
Prochain souci, on s'habille comment à un mariage traditionnel chinois? Déjà que je n'ai pas été livrée avec l'option "savoir s'habiller", dans des circonstances aussi particulières, je ne voudrais pas commettre d'impair et être montrée du doigt. Réponse très évasive de la part de Johnny. Dans un premier temps, il m'informe via Fred que je dois aller m'acheter un chapeau. A part les chapeaux turlututu chapeau pointu en paille, les bobs ou les casquettes style US, je n'ai pas vu de chapeau, rien de digne d'aller à un mariage. Mais c'était un gag... Donc, on reprend. La journée, mariage traditionnel, un habit; le soir, mariage occidental, une autre tenue. Pas le temps d'aller me faire faire des robes. Grâce à ma conseillère en habillement, Miss S, je trouve dans un coin de ma garde-robe deux robes qui vont faire l'affaire, me rassure-t-elle.

C'est de la gare de HongQiao que
nous partons en train à haute vitesse
en direction de Beijing



Une vitesse constante,
un seul arrêt à Nanjing,
rien de tel pour un petit somme















Un chauffeur nous attend à la gare de Beijing pour nous conduire à Baoding. Encore une heure trente et nous serons rendus. Et pas n'importe où, mais dans un hôtel qui sait reconnaître la spécificité de ses hôtes!

Il est donc temps de se préparer au mariage car on nous annonce que le départ du bus pour les festivités a lieu le lendemain à 6 heures.

J'apprends qu'un mariage n'a pas forcément lieu un lundi, ce qui me paraissait plutôt bizarre. Mais ce lundi est spécial puisqu'il s'agit du 8 août, le 8 étant un signe de bonheur.

Je sais aussi que la cérémonie aura lieu dans l'usine de la famille. Ça aussi ça me paraissait bizarre. Je voyais un mariage traditionnel dans un petit village en bois, mais est-ce que ça existe encore en Chine? Comme me le fait remarquer un Irlandais également invité au mariage, dans le fond, cette usine, c'est un peu le village.

Justement, quelques mots concernant l'entreprise. Fondée par le grand-père du marié, elle est maintenant dirigée par ses trois fils. Le premier s'occupe des câbles, pas des petits câbles riquiqui, mais des immenses câbles qui peuvent soulever des bateaux. Fred pourrait dire combien de tonnes, bien sûr, moi pas. Le deuxième fils développe le solaire et le petit dernier est dans les médias. Ils travaillent tous les trois dans l'enceinte de l'entreprise à Baoding. Le grand-père a même sa villa dans l'entreprise, devant laquelle un mur de rochers avec chute d'eau a été construit. Quand on parlait de "village"...

La villa
Le mur de rochers avec chute d'eau




Je savais aussi que dans cette famille on ne rechignait pas devant des dépenses extravagantes, comme une fontaine en marbre avec boule tournante propulsée par un jet très puissant (ci-contre) ou une table venue directement du Brésil coûtant un million de dollars. En toute simplicité.



 Donc 6 heures, prêts au départ pour une petite demi-heure de bus. Arrivée à l'usine décorée dès l'entrée sous l’œil des employés.


Les tapis rouges sont déployés, les forces de l'ordre au garde-à vous. Que le spectacle commence!



Mais flashback, essayons de comprendre les rituels d'un mariage traditionnel chinois.

Avant le jour "J", il s'en passe des choses. La proposition de mariage est faite par un médiateur qui agit au nom des deux familles (plutôt que des futurs époux). Il se dit que le mariage perpétue une ligne ancestrale et crée une alliance entre deux familles et c'est, par conséquent,  une chose bien trop importante pour être laissée entre les mains de jeunes gens. Les parents du jeune homme identifient un parti possible et demandent  à un médiateur d'apporter des cadeaux à la famille de la jeune fille et de sonder leur position. Si la proposition est considérée acceptable, s'en suit alors une analyse astrologique détaillée et c'est seulement si l'issue est favorable aux deux familles qu'elles peuvent se rencontrer pour évaluer en face-à-face apparences, éducations, caractères et positions sociales.

S'ils se plaisent, c'est tant mieux, car il s'agit maintenant d'entamer des âpres négociations pour les cadeaux (argent et  biens) à offrir à la famille de la promise. Et enfin ils discutent de la date du mariage et de la date de présentation des cadeaux. C'est intéressant de noter que les parents du jeune homme récompensent leurs efforts à élever une fille en offrant des cadeaux et que les parents de la jeune fille les acceptent en leur offrant leur fille. En effet, la fille, en tous cas dans le passé, était offerte à une famille plutôt qu'à son futur époux. A ce stade, les deux jeunes gens ne se connaissent encore pas.

C'est la coutume que les parents de la fiancée distribuent les gâteaux reçus des parents du fiancé à leurs amis et leur famille en guise de d'invitation à la cérémonie. Bien sûr, ceux qui reçoivent un bout de gâteau se sentent obligés d'offrir un cadeau aux parents qui les ont invités. Il est alors temps de présenter aux parents du promis la dot de la jeune fille. Il s'agit en général d'objets pratiques, tels qu'un pot de chambre rempli de fruits et de piécettes. Il va de soi que la dot ne s'apporte pas en catimini, mais fait l'objet d'une procession qui donne l'occasion de montrer à tous statut social et amour pour leur fille.

Pour se préparer au mariage, la promise, entourée d'amies proches, se retire dans une partie de la maison pour chanter des complaintes. Pour sa part, le promis doit préparer le lit nuptial la veille du mariage, qui sera, le jour de la cérémonie, recouvert de dattes, d'oranges, de graines de lotus et d'autres fruits, comme signe de fertilité.

Je me demande si toutes ces étapes ont été respectées. En tous cas, le rouge, signe de bonheur, est la couleur dominante. Moteur...

video

La procession pour aller chercher la mariée
dans de marrantes petites autos

Tout est décoré, à l'extérieur...
... comme à l'intérieur. Et il y a même
la photo de Wen











Lorsqu'ils arrivent chez la mariée, le marié et son équipe rencontrent l'équipe de la dame qui ne la "livre" pas tant que les paquets d'argent (enveloppes rouges) ne sont pas satisfaisants.

Nous attendons tous l'ouverture de la porte. Il paraît que ça peut prendre du temps.

video

Ici, on voit encore quelques enveloppes rouges sur le tapis
A l'intérieur du refuge de la mariée, des tables de fruits et
gâteaux dont le "public" s'empare comme signe de bonheur
(et fertilité, je suppose). Moi, c'est parce que j'ai la dalle...


Puis, le marié et sa clique s'en vont.
Suivis de peu de la mariée très emballée et de son gang











Ils n'ont qu'à suivre le tapis rouge jusqu'à leurs carrosses.
Comme je ne ferai jamais la descente des marches
à Cannes ou à Hollywood, j'ai quand même profité de
ce moment de gloire, sans me prendre les pieds dans le tapis.
... avec la pile de draps
dans une voiture suiveuse
Et les voilà repartis...

Comme il fait jour, les feux d'artifice sont en fumées colorées.
Ils sont encore drôlement cachés. Lui...
... et Elle.
video

... où les chouchous iront présenter leurs respects
au patriarche et à sa dame
Une fine équipe de réalisation les
(et nous) attend à la villa.
Il est 9h30, on commence à avoir
drôlement chaud!

Les carrosses peuvent redevenir citrouilles
Nous reprenons notre bus pour l'hôtel. Prochain rendez-vous 19 heures.

Enfin, c'est ce que notre gentil guide nous avait dit. Quand on arrive à la réception à 18h45, pomponnés comme il se doit, le guide est tout excité parce que nous sommes en retard. Et, en effet, tous nos petits camarades sont déjà sagement assis dans le bus à nous attendre. Ce qui permet à Fred de lancer sa traditionnelle remarque : "Ça, c'est bien chinois!".

Nous sommes 700 élus
... à formuler nos vœux de bonheur sur la table à un million
En attendant la cérémonie, nous avons droit à des animations parfois assez poétiques.

video


Le tout est filmé avec les grands moyens. Le fils des médias
n'est sûrement pas étranger à cela.
Enfin, voici les mariés!


video

C'est clair, c'est moins traditionnel que le matin. Très "Show business". Deux animateurs très professionnels, commentent ce qui se passe en direct et maintenant  lisent les promesses des époux (avec emphase!!!)

video

Et nous suivons sagement la cérémonie retransmise
sur deux (2) grands écrans
Je lis sur les différents sites qui ont servi à ma documentation que le repas de noce est en général mûrement réfléchi. Je ne dis pas que celui qui nous est servi n'était pas mûrement réfléchi. Il est néanmoins assez bizarre. Quand nous arrivons, des plats sont déjà disposés sur les tables : des cacahuètes, des tranches de forêt noire, des poissons crus et de la viande froide. Bon. Ensuite, après la cérémonie, on nous apporte des choses très mélangées : une autre sorte de gâteau, de la viande, des petits pains de petit déj, des nouilles, du gâteau, de la soupe... Pas compris!

Des chanteurs viennent nous divertir. Les hôtes chinois sont enthousiastes. Nous, forcément, nous ne les connaissons pas, ni leurs chansons. Mais je sens que tous ces airs sont romantiques et de circonstance.

video

Pendant ce temps, à l'extérieur, ça pétarade!

video

Et à 22h45, vite, vite, il faut reprendre le bus!

J'ai certainement oublié des tas de choses. Comme, exemple, qu'il est de bon ton que les mariés changent trois fois de tenues pendant la soirée. Il l'ont fait. Que nous aurions pu nous faire photographier avec eux, si si. Mais la queue est tellement longue qu'il aurait fallu que la soirée se termine un peu plus tard...

Enfin, jetons un petit coup d’œil à nos héros du jour en leur souhaitant plein de bonheur. Parce que question fortune, ça a l'air de jouer.

video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire