Pour qui? Pour quoi?


A peine arrivée, j'ai eu envie de rédiger et d'illustrer nos découvertes et notre nouvelle vie. Pour ceux que ça intéresse, mais aussi pour nous, des fois que nos mémoires nous jouent des tours.

jeudi 1 décembre 2011

Tulou dans le Fujian





Dans le Fujian, il y a, entre autres, Xiamen, les monts Wuyi, et les bâtiments Tulou, classés à l'Unesco depuis 2008. Il y a au moins 10 ans, j'avais vu un film dans le cadre de Connaissance du monde sur ces drôles de maisons et elles m'avaient fascinées. Je m'étais dit alors que j'aimerais bien un jour aller les voir pour de vrai. Je me réjouis donc drôlement d'avoir l'occasion de me rendre dans le sud-ouest du Fujian, à 4 heures de Xiamen.


Voyons ce que l'Unesco nous raconte :


Le site des Tulou du Fujian, comprend 46 maisons de terre, construites entre le XVe et le XXe siècle et disséminées sur plus de 120 km dans le sud-ouest de la province de Fujian, dans l’arrière-pays du détroit de Taiwan. Dressées au milieu de rizières, de champs de thé ou de tabac, les tulou sont des habitations en terre de plusieurs étages. Circulaires ou carrées, elles sont orientées vers l’intérieur et pouvaient abriter jusqu’à 800 personnes. Elles ont été construites dans un but défensif, autour d’une cour centrale avec des fenêtres ouvertes vers l’extérieur seulement à partir du 1er étage et une seule entrée. Servant d’habitation à tout le clan, les tulou fonctionnaient comme des entités villageoises et étaient aussi appelées « petits royaumes familiaux » ou « petites villes prospères ». Les tulou présentent des murs de boue fortifiés couverts par des toits de tuiles avec de larges avant-toits en surplomb. Les constructions les plus élaborées datent des XVIIe et XVIIIe siècles. Les bâtiments étaient divisés verticalement entre les familles qui disposaient chacune de deux ou trois pièces à chaque étage. Contrastant avec l’aspect sobre de l’extérieur, l’intérieur des tulou étaient conçu pour le confort et souvent richement décoré. Ces édifices sont inscrits en tant qu’exemples de bâtiments exceptionnels de par leur taille, leur tradition de construction et leur fonction, ils constituent un exemple unique de peuplement humain, fondé sur une vie en communauté et des besoins défensifs tout en maintenant une relation harmonieuse avec leur environnement.

video
Dans la gare des bus de Xiamen

video
 Un condensé du voyage

Un restoroute
Avec des bananes rouges!
Après hésitation, nous décidons de déposer nos sacs à Liuliang qui semble se trouver assez au centre de la région des tulou. D'habitude, quand nous arrivons dans une ville, nous sommes estomaqués par la taille de la ville, des millions d'habitants, alors que nous n'en avons jamais entendu parler. Liuliang, c'est plutôt le contraire. Une ville, ça? Juste un petit village, ça change! Alors question hôtels, le choix est restreint.

Une région montagneuse



Et même des bisses pour arroser les nombreuses cultures


On le voit, la ville de Liuliang est bien centrée
A notre descente de car, nous sommes immédiatement happés par un couple qui nous propose de visiter une chambre dans un tolou. D'habitude, nous n'aimons pas trop nous faire pressés, car nous n'avons pas toujours eu de bonnes expériences. Mais là, d'accord, nous suivons la dame.

Le tulou dans lequel nous prenons une chambre







video
 Chez nous!

Les poules dans la cour de notre tulou
Pendant notre séjour dans cette région, nous sommes pris en charge par ces gens, de l'accueil à notre arrivée au signe d'au revoir quand nous sommes assis dans le bus de retour, ce sont eux qui s'en chargent, en plus de repas, des petits thés et des fruits qu'ils déposent gentiment devant nous.

Et ils trient leur thé

Sur la place du village, des fruits sèchent
Immédiatement, ils nous proposent un tour des toulou du coin. A moto ou en auto? On choisit la voiture...

Un des sites les plus réputés de la région
On l'a lu ci-dessus, un tulou pouvait héberger des centaines de personnes, tout un clan, comme un village protégé. La vie à l'intérieur est donc bien animée.




















 Et on profite du soleil pour faire sécher les récoltes en prévision de l'hiver.

 











 
Et, malgré les visiteurs, chacun vaque à ses occupations.

 

 



  video 
Le soir, à Liuliang, les dames savent s'amuser.

Mais nous regardons notre montre, il s'agit d'arriver dans notre tulou avant 21 heures!








 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire