Pour qui? Pour quoi?


A peine arrivée, j'ai eu envie de rédiger et d'illustrer nos découvertes et notre nouvelle vie. Pour ceux que ça intéresse, mais aussi pour nous, des fois que nos mémoires nous jouent des tours.

mardi 7 février 2012

Massage



On l'a vu, ici on peut aller aux bains publics pour faire sa toilette complète et se divertir et on peut se faire masser la tête chez le coiffeur plus ou moins agréablement.




Il a d'autres manières encore de penser détente : les massages. Au début de notre séjour, je n'étais pas très chaude pour ce genre de délassement, me faire tripoter ne faisait pas partie de mon idée de la relaxation. J'ai essayé, mais le masseur était du genre viril qui ne donnait pas dans la caresse. Il m'a plié la jambe droite d'un coup sec, aïe! j'ai mis quelques mois pour me remettre de cette manipulation sur un genou déjà mal en point tout seul.



Mais, alors que nous avions pas mal marché dans la ville à montrer ceci à des visiteurs américains, puis à aller vite voir cela et acheter des souvenirs, cette même jambe était devenue douloureuse. Nous avions  décidé d'aller à quatre à un massage des pieds en attendant l'heure du repas. Ô miracle, en ressortant, ma jambe ne me faisait plus mal. Quand j'en ai parlé à mon ostéo, il m'a dit que c'était normal dans mon cas. Ça m'a fait tilt, j'irais plus régulièrement me faire masser.

 

J'y suis allée mollo, d'abord de temps en temps, plus régulièrement par la suite jusqu'à que ce rendez-vous devienne hebdomadaire, un incontournable du dimanche.

Encore fallait-il trouver l'endroit qui me convenait, la masseuse qui tripotait juste comme il fallait, ni trop fort, ni trop mou. Des salons, il y en a à chaque coin de rue et même entre les coins. J'ai eu des masseuses dans des salons où c'est quasi le bazar, on rit, on discute, on regarde la télé, on fait des gags.... très peu pour moi, il me faut du calme. J'ai eu une masseuse une fois qui s'est installée à califourchon sur moi dans sa micro mini-jupe à regarder sa série télé préférée, j'ai eu l'impression d'être un morceau de viande ! Je voulais essayer un salon de masseurs et masseuses aveugles (ce n'est pas correcte de le dire ainsi, je sais, mais ces gens ne sont pas malvoyants, il ne voient rien du tout...).

De onze heures du matin à une heure du matin,
difficile de trouver des horaires plus pratiques

Et juste avant de rechercher un tel endroit, j'ai pris mes marques dans un salon près de notre ancienne adresse. C'est petit, c'est feutré, c'est sympa. Et on m'accueille par mon nom, c'est cool... Deux heures de massage, une heure pour le corps, une heure pour les pieds, c'est le nirvana ! Je me mets de la musique douce dans le oreilles pendant le massage des pieds, Maria Callas va drôlement bien, mais Sade aussi... Au début, je "m'étais attachée" à une masseuse, mais maintenant, même plus. J'aime me laisser surprendre. Chacune a son style.

Mais elles ont toutes un point en commun, un luxe que je n'aurais jamais imaginé. Après le massage des pieds, après que chaque orteil ait été individuellement séché, la masseuse me remet mes chaussettes, comme on le ferait à un petit enfant. Et j'adooooooore.... Régression totale. Moi qui n'aime pas mettre des chaussettes, je dois à chaque fois me rappeler que le dimanche est le jour des chaussettes !

"Mon" salon

Massage des pieds

1 commentaire:

  1. Ahhhhhhh, le pied!!!! C'est ça qui nous manque CRUELLEMENT ici!!!

    RépondreSupprimer