Pour qui? Pour quoi?


A peine arrivée, j'ai eu envie de rédiger et d'illustrer nos découvertes et notre nouvelle vie. Pour ceux que ça intéresse, mais aussi pour nous, des fois que nos mémoires nous jouent des tours.

samedi 25 juin 2011

Trouver un appartement

Des annonces d'appartements, on en lit tous les jours dans les quotidiens.
Les grandes entreprises internationales mandatent des agences pour organiser l'installation de leurs employés étrangers. J'imagine que ça doit être assez confortable d'avoir des gens qui s'occupent de tout.

Ce n'était pas notre cas en 2010. Et maintenant que nous avons décidé de changer d'appartement, nous nous débrouillons aussi tout seuls. Comme c'est la deuxième fois que nous cherchons un appartement, nous sommes juste un peu plus malins et espérons déjouer quelques supercheries.

Mais d'abord, pourquoi changer? Explication... Fred a dû passer à la police pour contrôle et mise à jour d'identité avec la représente de notre agence immobilière. Forcément, elle lui a demandé comme notre séjour se passait. Il lui a alors décrit quelques désagréments que nous rencontrions dans notre appartement. Lisa m'a contactée et est venue immédiatement prendre un thé et constater ce que Fred avait raconté (toujours la même chose: la douche, les fenêtres qui ferment mal, donc courants d'air, la machine à laver capricieuse sur le balcon). A ces récriminations, Lisa a ajouté que notre propriétaire ne souhaitait pas renouveler notre bail, juste le laisser ainsi continuer son bonhomme de chemin. Oui, mais nous, étrangers, devons avoir des papiers en ordre! Surgit donc l'idée de trouver un nouveau logis... ce que Lisa approuve.

Chaque agence a, en outre, son site web qui liste un nombre impressionnant d'appartements. En plus, des revues et sites d'expatriés publient des annoncent. Donc les offres ne manquent pas. Mais voyons déjà ce que Lisa peut nous offrir. Notre envie serait de rester dans le compound car nous nous sentons bien dans le quartier.

video

Première visite, catastrophe! Rien ne me plaît. C'est vide, c'est moche, je suis vraiment contente de revenir chez moi.

Quelques jours plus tard, je rencontre un agent immobilier qui me demande mon avis sur un appartement qui se situe sur notre palier.

Je le trouve plutôt à mon goût
mais son prix un peu moins!
Attendons d'autres suggestions...
 










   

Arrivent alors coup sur coup deux événements qui me font perdre un peu patience. D'abord, chez nous la télévision ne nous offre plus que 2 chaînes, alors que nous en avions une bonne cinquantaine. Bon, quasi que des chaînes chinoises, mais quand même. Organiser le retour de ce que je considérais comme normal, n'est pas une mince affaire. Et sans aide externe, c'est mission impossible. Le vocabulaire manque, la compréhension du "système" manque et on me tend des papiers, tous en chinois bien sûr, et c'est normal, qui ne m'éclairent pas beaucoup. Lisa semble peu intéressée et se contente d'informer notre propriétaire qui, dans un premier temps, décide que si on veut regarder la télévision, on n'a qu'à payer. Mais bon sang, mais c'est bien sûr! Et on fait comment et à qui? Donc, privés de télé. Dans un deuxième temps, la voilà qui nous envoie son fils, étudiant en Angleterre pour nous aider. Il est formel, il faut changer le câble et tout remarchera, mais il ne montre aucun intérêt pour la documentation en chinois que je lui tends. Retour au management du compound pour à peu près la même discussion que deux jours avant. Et non, le fautif, ce n'est pas le câble défectueux. Cette fois, c'est décidé, nous allons trouver un autre appartement avec un propriétaire qui se montre plus enclin à nous aider.
Après cette visite, notre propriétaire revient à de meilleures dispositions. Commentaires de son fils? Simple calcul? En tous cas, elle s'engage à tout mettre en ordre, nouvelle douche, télé, portes et fenêtres qui ferment bien, machine à laver en état, la totale. Mais on ne peut s'empêcher de penser qu'elle n'avait pas respecté le contrat de départ, alors ses promesses, elles valent quoi?

video

Et Lisa se manifeste, enfin! Deux appartements dans notre compound à visiter. Oh, comme ils sont moches!

video

Nous pensons qu'elle doit avoir senti notre ras-le-bol, parce que le lendemain, hop, il y a d'autres appartements à visiter. Et cette fois, c'est nettement mieux.


video

Ce dernier nous a bien plu. Rien à voir avec ce que j'avais imaginé. Mais prometteur parce qu'il représente bien à quoi un appartement dans la Concession Française peut ressembler, un peu art déco, début du XXe siècle.

En ressortant de notre visite, nous savons que nous pourrions vivre là, que la situation est bonne pour Fred. Et avec un petit pincement au cœur par rapport à ce que nous perdrions (le grand balcon, le quartier animé). Il semble qu'une autre visite pourrait encore avoir lieu avant que nous prenions notre décision... Quel suspens!

video

Quoi qu'il en soit, je crois que changer d'endroit pourrait s'avérer une "bonne affaire", émotionnellement s'entend. Je viens de me rendre compte que je suis déjà attachée à tous ces gens que je croise sans vraiment les connaître, à qui je dis bonjour, tous ceux qui font partie de mon quotidien. J'ai toujours dit que je ne venais pas ici pour chercher des amis, que j'avais tout ce qu'il me fallait, merci. Mais croiser une tête connue, aller faire ses courses dans un commerce où l'on me demande des nouvelles de ma fille, où on remarque si j'ai été absente, tout cela fait partie de l'intégration. Alors c'est bien de recommencer ailleurs, pour ne pas trop s'attacher, sinon la fin de ce séjour risque d'être très douloureux.

2 commentaires:

  1. Nonnnn, faut pas penser encore au retour!!! Donc ce dernier appart, il n'est pas dans le compound? Il est où? Franchement dear mama, si les gens du quartier te saluent, te demandent des nouvelles etc après 1an, dans le nouveau quartier ils le feront aussi!! Ils sont tellement adorables. Et puis je trouve qu'il a l'air plutôt pas mal ce dernier appart, avec effectivement une atmosphère un plus "art nouveau"... Les autres apparts, c'était de la rigolade! Et ils étaient "meublés"?! tssss, on n'a pas la même idée du meublé! Non sérieusement ce dernier est pas mal. Et oui, votre appart est vraiment chouette, mais même si vous en voyez des pourris, il y en a certainement plus qu'un qui doit être super. Donc profitez de déménager pepère (en plus, vous avez pas mille cartons qui renferment 20ans de non-déménagement -hum- tu sais certainement à quoi je fais allusion, n'est-ce paaaas?? ;-)) Becs!!

    RépondreSupprimer
  2. Le pré-contrat est pré-signé depuis samedi. On peut donc se pré-réjouir. Quand nous aurons emménagé et un peu installé, je ferai une nouvelle page pour des détails sulfureux.

    RépondreSupprimer