Pour qui? Pour quoi?


A peine arrivée, j'ai eu envie de rédiger et d'illustrer nos découvertes et notre nouvelle vie. Pour ceux que ça intéresse, mais aussi pour nous, des fois que nos mémoires nous jouent des tours.

lundi 27 juin 2011

Jiashan Lu


Jiashan Lu, je l'ai tout de suite trouvée à mon goût. Bien sûr, elle m'intimidait. Tous les commerces ayant pignon sur rue étalent leur marchandise sur les trottoirs, les piétons devant zigzaguer sur la rue, entre trafic,  véhicules parqués et marchands éphémères. Difficile de trouver l'attitude juste quand on est curieux. Est-ce qu'on s'intéresse aux marchandises? Est-ce qu'on regarde les gens? Est-ce qu'on frôle le trottoir ou est-ce qu'on marche au milieu de la rue, au péril de sa vie?

Ensuite, j'ai pris mes marques. D'abord, parce que j'avais vraiment des achats à effectuer, des fruits, des briques, une rallonge électrique, une ramassoire, ... Je pouvais donc aller sans crainte regarder, m'intéresser, comparer, photographier, prendre des nouvelles des canards, ...


Un badaud qui se promène en pyjama et ignore les joueurs de cartes
Il y a qu'autour des joueurs de cartes que je ne m'approche pas trop. Je ne voudrais pas être trop curieuse non plus. Il me semble qu'en Chine, on ne parie pas trop et que là, sans en être vraiment sûre, il me semble qu'il y a des billets qui circulent. Mais, je ne vois rien, bien sûr.

Un petit tour de piste?


video

 Et parmi tous ces gens, je garde ce joueur de flûte pour terminer. Quand il n'a pas de client dans son restaurant, il s'exerce à son instrument et j'ai juste envie de m'asseoir et de l'écouter.

  video

1 commentaire:

  1. Étonnant at first ces gens en pyjama, qui vivent dehors, sur les trottoirs... Et finalement on s'y fait, et drôlement bien meme! Tous ces gens a regarder vivre, ils deviennent part de notre quotidien et de notre vie et on s'attache à eux! Comme une famille élargie...

    RépondreSupprimer