Pour qui? Pour quoi?


A peine arrivée, j'ai eu envie de rédiger et d'illustrer nos découvertes et notre nouvelle vie. Pour ceux que ça intéresse, mais aussi pour nous, des fois que nos mémoires nous jouent des tours.

mercredi 29 juin 2011

Le Bund

Le marathon de Shanghai passe par le Bund
Je vais m'inspirer très librement de mon guide Lonely Planet pour commenter cet endroit emblématique de Shanghai, au même titre que la Cité interdite à Beijing. On nous raconte que c'était sur cette imposante rue que se faisaient et défaisaient les fortunes. C'était notamment le cas de l'empire Shell où du Shanghai Club qui accueillait toute l'élite britannique et de bon nombre de banques et hôtels prestigieux.

Le Peace Hotel, (anciennement Cathay Hotel) nouvellement rénové.
Construit à la fin des années 20 par un commerçant juif de Bagdad,
Victor Sassoon qui avait fortune dans le commerce de l'opium,
il a été le palace le plus luxueux d'Extrême-Orient.
Le Bund dans les années 20
On m'a déjà demandé pourquoi cette rue, que les Chinois appellent Waitan de nos jours, porte un nom allemand. Je dois avoir donné quelques réponses vagues et fumeuses. Voici la vraie réponse officielle. Ce n'est pas du tout un nom allemand, mais un terme anglo-indien désignant un quai sur une rive boueuse. Ça devait, effectivement, être un peu boueux jusqu'aux années 90 quand une digue a été construite, la rue a été élargie et une esplanade bordant le fleuve Huang Pu a été construite. Le Bund est devenu depuis un quartier de boutiques, de galeries d'art, de bars et de restaurants réservés à une clientèle très aisée.

Devant le Peace Hotel, des dames se préparent
à leur activité de détente du matin
"Entre vestiges du passé et vue sur les gratte-ciel de Pudong, le Bund invite à la flânerie", nous dit le guide. Le soir, c'est vrai qu'il y a foule pour admirer les lumières aux cris des vendeurs ambulants. Ça, c'est la carte postale, le texte des guides...

Toute la Chine dans cette photo...
D'y être allée tôt le matin à plusieurs reprises, c'est à ce moment que je le préfère, le Bund. Et de loin. Tout y est alors calme et vrai, comme si ses clés avaient été remises aux habitués... jusqu'à 8 heures.

video


On déroule, on admire, on suit le vent

 On y "danse comme ceci ...

video
... ou comme cela

Et on se fait du bien
 ou en solo.
en papotant avec une copine



video
Mais avec beaucoup de souplesse!

Pas étonnant qu'à la nuit tombée les appareils de photo crépitent!


Mais le matin tôt, c'est aussi très beau et tellement plus tranquille

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire